Blog

LES ALLERGIES SAISONNIÈRES

Aujourd’hui, 30% de la population mondiale est touchée par les allergies saisonnières avec son lot de désagréments : démangeaisons de nez, nez qui coule, éternuements à répétition, larmoiements, yeux rouges et qui grattent… La mi-avril signe le pic de la saison des rhinites allergiques.
Qui ne connaît pas quelqu’un d’allergique et en véritable souffrance lors de cette période ?

Les allergies sont liées à des dérèglements du système immunitaire : l’organisme réagit et se défend contre des substances habituellement inoffensives. Ainsi les pollens, les acariens, les poils d’animaux deviennent les ennemis n°1 pour notre corps, qui va se mettre à fabriquer des agents de défense inflammatoires dont l’histamine fait partie.
La majorité des individus touchés par les allergies saisonnières est sensibilisée depuis l’enfance. Ce mécanisme implique une prédisposition génétique certes mais de plus en plus aujourd’hui, des facteurs épigénétiques (mode de vie, alimentation, activité, environnement, pollution …)

C’est en grande partie aux troubles du microbiote intestinal que nous devons ces réactions allergiques. Les intestins sont en effet le siège de l’immunité, et leur efficacité se construit dès la naissance.

QUELS FACTEURS PEUVENT ALTÉRER LA FLORE INTESTINALE ?
❌ Un accouchement par césarienne (le nourrisson ne rentre pas en contact avec la flore vaginale de la mère riche en bactéries nécessaires à la construction de l’immunité future du bébé)
❌La prise d’antibiotiques à un âge précoce
❌La surconsommation d’aliments à pro-inflammatoire : gluten, céréales complètes, alcool, café, thé, viandes rouges, produits laitiers, sucre blanc
❌Le manque d’activité physique
❌Le stress, le manque de sommeil, etc

En prenant des anti-histaminiques lors des crises allergiques, vous mettez en sourdine la réaction inflammatoire afin que les symptômes extérieurs ne se fassent plus ressentir. Mais l’inflammation reste bien là ! Vous passez juste en guerre silencieuse.

COMMENT AGIR ?
✅ La première des choses sera de rééquilibrer votre alimentation. Pas uniquement lors de la crise, ni même lors de la saison allergique, mais bien lors d’un changement de fond afin de rebâtir une bonne flore intestinale : aliments vivants, fruits et légumes frais, bio et de saison, super-aliments, probiotiques naturels …
✅ Les probiotiques seront en effet vos alliés lors de crise, cependant leur action reste temporaire. Ils agiront uniquement lors de la période de prise, c’est pour cela qu’il est essentiel de prendre de nouvelles habitudes alimentaires afin que votre organisme puisse produire seul cette armée immunitaire. Il existe des probiotiques de laboratoires (attention à la sélection des souches et à la quantité de ferments) mais aussi des pré et probiotiques des aliments tels que dans les champignons, la levure de bière, le kefir…
✅ Le stress et le manque de sommeil nourrissent le déficit immunitaire en modifiant gravement le microbiote intestinal : il est donc essentiel de réguler cet état psycho-émotionnel. Le sport, l’art, la méditation, la cohérence cardiaque… autant de possibilités que de personnes !
✅ La thérapie respiratoire grâce au Bol d’Air Jacquier est une solution naturelle dans une démarche globale de soin des allergies : pour favoriser le confort respiratoire, réduire la toux/les maux de tête/les rhumes des foins accompagnant les allergies, pour favoriser le bien-être et la relaxation et donc agir contre le stress (vous retrouverez le Bol d’Air Jacquier au cabinet dès son ouverture).
✅ L’ortie et le plantain sont d’excellentes plantes à infuser afin de réduire les symptômes lors des crises, tout comme les bourgeons de cassis en gemmothérapie.
✅ Lorsque vous cuisiniez, pensez au curcuma, véritable anti-inflammatoire.
✅ Il est possible que vous souffriez également d’une carence en zinc ou oméga 3. Votre thérapeute pourra confirmer avec vous ce déficit lors d’un bilan de santé.
✅ En prévention, vous pouvez également adopter ces gestes simples : éviter de faire sécher votre linge en extérieur, essayer de rouler les vitres de la voiture fermée, aérer votre maison la nuit ou le matin avant le lever du jour.

⭐️ S’il y a une seule chose à retenir, c’est qu’une bonne alimentation sera votre première médecine (Hippocrate). Soignez donc en priorité votre assiette et vous vous soignerez en même temps ! ⭐️

N’hésitez pas à consulter un professionnel pour vous débarrasser définitivement de vos allergies et de tous les désagréments associés. Vous trouverez conseils auprès de spécialistes de santé naturelle telle qu’en naturopathie, médecine indienne et chinoise !

No Comments

Your comment...NameE-mail

Leave a reply